samedi 7 janvier 2017

J'ai retrouvé Claudine MAMESSIER grâce à Filae

Peu actif en généalogie depuis quelques mois, j'essaie cependant de suivre ce qu'il se passe sur la blogosphère et sur les sites de généalogie. Comme tout le monde, j'ai donc assisté à l'événement de début décembre : la transformation de genealogie.com en filae.com


C'est effectivement sur Twitter que j'ai aperçu le faire-part de naissance de Filae. Plus que la simple refonte du site genealogie.com, c'est l'indexation de la quasi-totalité des registres d'état civil du XIXème siècle en ligne qui a retenu l'attention des généalogistes. Et fait grincer quelques dents...


Je ne veux pas rentrer dans les polémiques que j'ai vu poindre sur les réseaux sociaux, mais j'aurais plutôt tendance à y voir mon intérêt : quand on a des ancêtres voyageurs, c'est vraiment pratique de pouvoir les chercher dans toute la France par une simple recherche sur leur nom. 



Les recherches étant possible gratuitement jusqu'au 13 décembre, je me suis donc précipité pour tester le site avec le cas de mon insaisissable ancêtre Claudine MAMESSIER dont j'avais notamment parlé dans l'article M comme... Claudine MAMESSIER, disparue de Colombier

J'avais perdu sa trace après le décès de son époux Jacques COMTE en 1862 à Colombier-en-Brionnais. Elle n'apparaissait plus dans les recensements à partir de 1866, ni à Colombier, ni dans les communes où étaient partis vivre ses enfants. Comme je ne trouvais pas non plus de trace de son fils Jean Marie, j'en avais déduit qu'il avait peut-être pris sa mère avec lui lorsqu'elle s'était retrouvée veuve, mais où ? Je n'avais rien trouvé dans les communes autour de Colombier, que ce soit dans l'état civil ou dans les déclarations de succession. Mais ça c'était avant Filae...

Après avoir trouvé quelques homonymes, j'ai bien retrouvé l'acte de décès de "ma" Claudine en date du 20 octobre 1875 à Saint-Cécile, tout près de Cluny, à une trentaine de kilomètres de Colombier-en-Brionnais. C'est son fils Jean Marie COMTE, 46 ans, cultivateur, à Sainte-Cécile qui fait la déclaration.



Acte de décès de Claudine MAMESSIER, 1875, Sainte-Cécile [1]

La succession a été enregistrée à Cluny le 12/04/1876. Seul Jean Marie est indiqué dans la liste des héritiers [2].


Jean Marie s'est marié le 28/11/1853 à Sainte-Cécile avec Marie CHEVROT [3]. A l'époque de son mariage, il habitait à Cormoranche, dans l'Ain, et c'est dans cette commune que les publications de mariage ont été faites. Ceci explique pourquoi je n'en avais pas trouvé trace dans les registres de Colombier-en-Brionnais.
A noter : son beau-frère, Féréal BRAILLARD, gendarme, habitant Monsols dans le Rhône est son témoin

En parcourant les recensements de Sainte-Cécile à partir de 1866, j'ai bien trouvé successivement :
  • en 1866, Jean Marie COMTE, garde champêtre, Marie CHEVROT sa femme, Marie et Claudine, leurs filles âgées de 9 et 8 ans, ainsi que Claudine MAMEMESSIER, rentière, mère du chef de ménage.

Extrait des recensements de population de Sainte-Cécile en 1866 [4]
  • en 1872 Jean Marie COMTE, cultivateur et garde champêtre, Marie CHEVROT sa femme, Claudine COMTE 14 ans, leur fille, et Claudine MAMESSIER, rentière, mère du mari.

Extrait des recensements de population de Sainte-Cécile en 1872 [5]

Comme je l'avais supposé, Claudine est bien venue finir ses jours auprès de son fils Jean-Marie après le décès de son époux.

Reste un mystère : qui était Marie COMTE qui vivait avec ses grands-parents Jacques COMTE et Claudine MAMESSIER en 1861 à Colombier en Brionnais et était âgée de 10 ans à l'époque ? J'imaginais qu'elle était la fille de Jean-Marie, mais ni le prénom ni l'âge ne correspondent à ses filles citées ci-dessus. Encore des recherches en perspectives...

Pendant les quelques jours d'essais gratuits, j'ai pu retrouver plusieurs actes d'état civil de collatéraux, dans des lieux auxquels je n'aurais pas songé. L'expérience Filae est donc tout à fait concluante pour moi. Petit bémol néanmoins : le coût du service à 48 euros pour 6 mois ou 72 euros pour un an. 


Pour en savoir plus sur Filae, je vous invite à lire notamment les articles suivants :


Sources :
[1] Acte de Décès de Claudine MAMESSIER, 20/10/1875, Site Internet des Archives Départementales du Saône-et-Loire (AD71), http://www.archives71.fr/ark:/60535/s005139971c6c06e/5139b6c1a35a7, Sainte-Cécile, Décès 1875 5E397/9 vue 2 sur 3
[2] Table alphabétique des successions et absences, AD71, http://www.archives71.fr/ark:/60535/s0055e96f0e0e0f5/55f4f70405812, bureau de Cluny, 1870-1875, vue 124 sur 174
[3] Acte de Mariage de Jean Marie COMTE et Marie CHEVROT, 28/11/1853, AD71, http://www.archives71.fr/ark:/60535/s005139971bd38b1/5139b6c0a260a, Sainte-Cécile, Mariages 1853 5E397/7 vue 2 sur 2
[4] Recensement de la population, AD71, http://www.archives71.fr/ark:/60535/s00515e71d271e88/515e745c0bd96, Sainte-Cécile, 1866 vue 5 sur 10
[5] Recensement de la population, AD71, http://www.archives71.fr/ark:/60535/s00515e71d772e19/515e748ea03f6, Sainte-Cécile, 1866 vue 6 sur 11

Aucun commentaire:

Publier un commentaire