dimanche 15 juin 2014

M comme... Claudine MAMESSIER, disparue de Colombier

Aujourd'hui, retour à Colombier-en-Brionnais pour une nouvelle énigme. L'une de mes ancêtres, Claudine MAMESSIER, n'apparaît plus dans les registres après le décès de son époux, et j'ai beau chercher, je ne la retrouve pas. Où est-elle passée ?



Photo probable de Claudine MAMESSIER
collection privée
Claudine MAMESSIER, fille de Benoit et Antoinette Françoise VADON, est née à Maizilly, petite commune de la Loire. Au moment de son mariage avec Jacques COMTE en 1817, elle habitait avec son père à Colombier-en-Brionnais, comme son futur époux. Je connais déjà l'ascendance du couple sur plusieurs générations, mais je perds la trace de Claudine après le décès de son mari.

En 1861, lors du mariage de son fils Pierre Marie à Saint-Symphorien-les-Charolles, elle vit à Colombier avec son mari. Ils sont dits pensionnés de leurs enfants.
Lors du décès de son époux en 1862 à Colombier-en-Brionnais, elle est toujours vivante.
Lors du décès de sa fille Marie en 1892 à Vitry-en-Charollais, elle est indiquée comme défunte.
Elle est donc morte entre 1862 et 1892, ailleurs qu’à Colombier où son décès n’apparaît pas, ni sous Claudine MAMESSIER ni sous Claudine COMTE.

Je suis donc parti à la recherche de ses enfants, leurs éventuels mariages et leurs lieux de résidence après 1862.

Jacques COMTE et Claudine MAMESSIER se sont mariés le 13 février 1817 à Colombier-en-Brionnais, d'où :
  • Marie COMTE
    née le 12/08/1817 (6 mois après le mariage de ses parents).
    Elle vécu à Colombier où elle épousa Pierre Marie DUMONCEAU en 1833, puis à Vitry-en-Charollais, après le décès de son mari en 1870, près de sa fille Etiennette DUMONCEAU et son gendre Raymond VILLECOURT où elle est morte en 1892.
  • Benoit COMTE
    né le 05/03/1821 et mort le 22/06/1821 un peu plus de 3 mois
  • Jean Marie COMTE
    né le 26/04/1822 et mort le 04/05/1822 à environ 10 jours
  • Benoite COMTE
    née le 28/05/1827 (d’après son acte de mariage, car l’acte n’est pas dans le registre des naissances aux AD).
    Elle se maria avec Auguste Féreol BRAILLARD en 1845, et mourut le 14/05/1849 à Chaufailles suite à la naissance de son 2nd enfant. J'ai évoqué le parcours de son gendarme d'époux il y a quelques jours dans .
  • Jean Marie COMTE
    né le 06/01/1829 et dont ni le mariage ni le décès n’apparaissent dans les registres de Colombier
  • Pierre Marie COMTE
    né le 18/01/1833
    Il vécut à Saint-Aubin-en-Charollais, puis à Saint-Symphorien-les-Charolles où il se maria en 1861 avec Etiennette BAGUE. Il mourut à Charolles en 1902.
  • Claudine COMTE
    née le 04/07/1841 et morte le 06/10/1856 à environ 15 ans.

Sur ses 7 enfants, seuls 4 semblent avoir atteint l’âge adulte et 3 se sont mariés. Si elle a vécu avec l’un d’eux, elle a donc pu finir ses jours à :
  • Charolles
  • Vitry-en-Charollais
  • Chauffailles (peu probable)
  • Villefranche (si elle avait une affection particulière pour son gendre)
  • Saint-Aubin-en-Charollais
  • Saint-Symphorien-les-Charolles
L'épluchage des tables décennales de ces communes n'a rien donné.

Pour affiner un peu l'époque où elle a quitté Colombier, j'ai essayé de retrouver Claudine et sa famille dans les recensements de population :


Année Maison HabitantsRemarque
1841 N°1 Jacques COMTE
Claudine MAMESSIER son épouse
Benoite COMTE leur fille
Jean Marie COMTE leur fils
Pierre COMTE leur fils
Claudine COMTE leur fille
N°15 Pierre DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Jacques DUMONCEAU leur fils
Etiennette DUMONCEAU leur fille
La fille aînée de Jacques et Claudine était déjà mariée depuis 8 ans
1846 N°1 Jacques COMTE
Claudine MAMESSIER son épouse
Pierre COMTE leur fils de 14 ans
Claudine COMTE leur fille de 5 ans
Leur fils Jean-Marie présent en 1841 n'est plus au domicile de ses parents en 1846
N°2 Pierre DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Jacques DUMONCEAU leur fils de 13 ans
1851 N°15 Jacques COMTE
Claudine MAMESSIER son épouse
Claudine COMTE leur fille de 10 ans
Claudine BRAILLARD leur petite fille de 2 ans
On découvre ici que Jacques et Claudine ont élevé leur petite fille Claudine BRAILLARD après le décès de sa mère et le remariage de son père
N°16 Pierre DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Etiennette DUMONCEAU leur fille de 15 ans
1856 N°14 Jacques COMTE
Claudine MAMESSIER son épouse
Claudine BRAILLARD leur petite fille de 7 ans

N°16 Pierre DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Etiennette DUMONCEAU leur fille de 19 ans
1861 N°14 Pierre Marie DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Jacques VILLECOURT leur petit fils de 9 mois
Dans la famille, les grands-parents semblent s'occuper de leurs petits-enfants

N°18 Jacques COMTE
Claudine MAMESSIER son épouse
Claudine BRAILLARD leur petite fille de 12 ans
Marie COMTE leur petite fille de 10 ans
Qui est cette Marie COMTE qui apparaît ici ?
1866 N°14 Pierre Marie DUMONCEAU
Marie COMTE son épouse
Occupés dans une autre commune
Plus de mention de Claudine MAMESSIER à partir de cette année là.


De ces recensements, on voit que Jean Marie COMTE vivait encore avec ses parents en 1841. 

En 1861, on découvre l’existence d’une petite fille, Marie COMTE, née vers 1851.



Comme je pense qu'il doit s’agir d’une fille de Jean Marie COMTE, j'ai cherché son mariage entre 1841 et 1851 dans les registres de mariages et de publications de mariage de Colombier. Je n'ai rien trouvé pour le moment, mais l'année 1849 étant manquante, je penche pour un mariage cette année là. J'ai aussi cherché dans les registres des communes environnantes, sans plus de succès.

J'ai également recherché si la petite Marie COMTE n’était pas décédée à Colombier, ce qui aurait pu donner sa filiation et son lieu de naissance : je n'ai rien trouvé dans les actes de 1853 à 1868.

Quelles autres pistes puis-je explorer pour retrouver Claudine MAMESSIER et/ou Jean Marie COMTE ? La question est ouverte...

4 commentaires:

  1. Tu peux peut être trouvé son décès dans une commune avoisinante disposant d'un hospice.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Vous pouvez également consulter les archives de l'enregistrement notamment les documents intitulés "Tables des décès, successions et absences". Ces tables recensent par bureau de l'enregistremen (plusieurs communes avoisinantes) les décès et absences des personnes.
    Vu que vous avez une fourchette de dates cela facilitera la recherche.
    Fabienne

    RépondreSupprimer
  3. Même réponse que Fabienne ci dessus, la déclaration de succession de son époux vous donnera déjà les héritiers et leur lieu de résidence en 1862.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour
    un site qui répertorie les asiles et hôpitaux psychiatres ==> http://psychiatrie.histoire.free.fr/hp/hp.htm . on ne sait jamais, un asile dans une commune que vous n'avez pas visionné, comme par exemple Macon, Sevrey et Châlons sur Saone. Bonnes recherches.
    Cendrine

    RépondreSupprimer