mercredi 22 juin 2016

S comme... Mario SCHIEVEN de Spresiano

Changeons un peu de destination et de branche. Je vous propose aujourd'hui de retrouver les ancêtres de mon épouse, plus particulièrement son arrière-grand-père Mario Schieven.


Mario SCHIEVEN est né le 24 mars 1902 à Spresiano en Italie dans la région de Trévise, à une vingtaine de kilomètres de Venise. Il était le fils de Doménico SCHIEVEN et de Régina BALDASSO.

A l'heure actuelle, les registres de cette province n'étant pas disponibles en ligne, je n'ai pas d'autre information sur son ascendance.


Carte des environs de Spresiano, Google Maps [1]

Vers 1920, Mario arriva dans le Nord de la France où il vivait déjà un de ses frères, et il commença à travailler dans la construction de lignes de chemin de fer.

Quelques années plus tard, il travailla dans le Tarn-et-Garonne, dans les environs de Montauban. C'est là qu'il rencontra et épousa Alice LAFARGUE en 1927 à Puygaillard-de-Quercy. D'après l'acte de mariage, Mario était chef d'équipe au chemin de fer, et son père était déjà décédé[2].

Après la naissance de leur fille ainée (la grand-mère de mon épouse) en 1928 à Saint-Sulpice dans le Tarn, le couple vint s'établir en Algérie où Mario participa à la construction de la ligne Alger-Constantine. Il y fut d'abord surveillant de travaux puis chef de chantier.


C'est en Algérie qu'Alice donna naissance à 3 autres enfants en 1932, 1934 et 1939. 

Après l'Algérie, la carrière de Mario continua au Maroc avec la ligne Méditerranée-Niger. C'est au Maroc en 1949 que naquit la dernière fille du couple, Marie France, mais elle ne vécut malheureusement que quelques mois.


C'est à la même époque que les grands-parents de mon épouse se rencontrèrent à Bouarfa au Maroc. Ils y vécurent quelques années avant de s'installer à Strasbourg, mais ça c'est une autre histoire.

Alice mourut le 23 octobre 1958 à Oujda. Rapatrié du Maroc, Mario vint vivre en 1960 chez sa fille à Strasbourg pendant 2 ans, puis il s'installa définitivement dans sa maison de Bioule dans le Tarn-et-Garonne.

Il y vécut une quinzaine d'années et décéda à Montauban en 1977.

Pour l'anecdote...
Alice, née française en 1908 à Puygaillard-de-Quercy, perdit sa nationalité française du fait de son mariage avec Mario. En effet, à l'époque, la femme prenait automatiquement la nationalité de son mari. Elle ne fut réintroduite dans la nationalité française que quand son mari fut naturalisé français.

Ces jours-ci, en essayant de remettre la main sur l'arrêté de naturalisation de Mario sur Gallica, je suis tombé sur des articles de l'Echo d'Alger le concernant. Plusieurs d'entre eux faisaient état de résulats de concours de pétanque, dont Mario était un habitué, mais deux entrefilets ont retenu mon attention : ils annonçaient la naissance de deux fils du couple. Nous connaissions déjà celui né de 1939, mais il s'avère que Mario et Alice ont eu également un fils, Pierre, en 1936[3]. Sans doute est-il décédé en bas âge, car personne dans la famille n'en avait entendu parler.


Sources :
[0] La mémoire extraordinaire du grand-père de mon épouse
[1] Google Maps, https://www.google.fr/maps/place/31027+Spresiano,+Tr%C3%A9vise,+Italie/@45.6124832,11.9485352,10z/data=!4m5!3m4!1s0x477938ca2acdffe1:0x4789754931a4d683!8m2!3d45.7801113!4d12.2595261
[2] Acte de Mariage de Mario SCHIEVEN et Alice LAFARGUE, Puygaillard-de-Quercy, 1927
[3] L'Echo d'Alger du 18/06/1936, Gallica, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7587553v/f6.image.r=schieven, A25 N9449, page 6

Aucun commentaire:

Publier un commentaire