mardi 30 avril 2019

2019... Année généalogique ?


Bientôt 2 ans que je n'ai rien écrit sur ce blog. Plein de bonnes raisons à cela : moins de temps disponible, lassitude, manque d'inspiration... Mais le temps a passé, et l'année 2019 est arrivée...


Le 30 juin 2017, je terminais ma 5ème participation au ChallengeAZ initié par Sophie. J'étais épuisé, car j'avais rédigé beaucoup d'articles à la dernière minute, et un peu frustré, car ma prose n'avait pas provoqué beaucoup de réactions parmi mes lecteurs.


J'ai failli replonger avec l'édition 2018 en novembre dernier, mais j'ai jeté l'éponge au dernier moment, n'ayant pas pu consacrer suffisamment de temps en amont.


Il est vrai que ces dernières années, j'ai moins de temps pour la généalogie. J'ai une famille dont j'essaie de profiter au maximum, un travail de plus en plus prenant, et donc le temps passé à faire des recherches, même sur Internet s'est beaucoup réduit.


Au cours de l'été 2017, j'avais un peu repris les anciennes recherches et les albums de photos de ma grand tante Badie, car mon père avait organisé une cousinade sur la terre de ses ancêtres. Puis plus rien...


Début 2018, j'ai tenté de participer quelques temps au fil #1J1ancêtre initié par Christine sur Twitter, mais j'ai arrêté assez vite car c'était trop chronophage. D'une simple vérification d'acte, je me retrouvais entraîné sur de nouvelles pistes de recherches et je n'arrivais plus à m'arrêter 😉


J'ai également contribué pendant mes vacances d'hiver à l'indexation des Poilus morts pendant la première guerre mondiale avec le défi #1J1P, notamment en recherchant les lieux d'Alsace-Moselle mal orthographiés ou qui avaient changé de nom suite à l'annexion Prussienne.


Mais tout cela n'avait pas abouti à de nouvelles idées d'articles.


Finalement, le virus généalogique a refait surface début 2019 et m'a fait partir un peu parti dans toutes les directions.


Pour commencer, à l'occasion des 90 ans d'une de mes tantes, toute la famille a contribué à un bel album photo de tous les descendants de mes grands-parents paternels, et je me suis occupé de réaliser un arbre généalogique sur papier afin de bien repérer les relations entre chacun. Résultat : une affiche de plus de 3m50 de long pour 5 générations !

Ensuite, la recherche de mon ancêtre 2019 m'a amené dans les Vosges et m'a permis de faire une grosse mise à jour de mes ancêtres dans ce secteur.
Puis, suite à la lecture de plusieurs articles de généablogueurs concernant la gestion des sources dans Heredis, notamment celui de D'Arverne et d'Armorique, j'ai commencé à reprendre les sources de ma généalogie, histoire de les rationaliser un peu. C'est toujours en cours, et je ne suis pas sûr de la méthode définitive que j'adopterai car je ne suis pas complètement convaincu car la gestion des citations complètes et de l'association des médias. Néanmoins, je commence à y voir plus clair et j'ai de moins en moins de source du genre "Acte de naissance à référencer"
J'ai aussi redécouvert la naissance, ignorée de tous, d'un frère de la grand-mère paternelle de mon épouse. Suite à des échanges téléphoniques avec ses grands-oncles et grands-tantes encore en vie, nous avons eu le plaisir de les revoir lors des dernières vacances de Pâques. Même si le mystère de ce petit frère n'est pas résolu, nous avons appris plein de choses sur la famille, et sur une branche toujours établie en Italie
Toujours concernant l'Italie, et grâce à l'excellente présentation de Mes Racines en Vénétie sur l'outil Powtoon, j'ai appris l'existence de registres italiens sur Familysearch. J'ai ainsi pu retrouver tout un pan de l'histoire des ancêtres de la grand-mère maternelle de ma moitié dans la région de Côme

Du côté de la Lorraine, j'ai commencé à remettre à plat les informations concernant mes ancêtres Vuillaume/Villaume à la recherche de l'éventuelle parenté avec une amie dont c'est le nom de jeune fille. J'ai aussi entrepris de retrouver les lieux d'habitation de ma grand-mère maternelle avant son mariage autour de Nancy, et j'ai commencé à explorer de nouvelles pistes pour trouver le décès de la "vraie" arrière-grand-mère de Denise.

Et pour finir, je viens de découvrir que mon épouse, et donc nos enfants, auraient pour lointains ancêtres les Ducs d'Aquitaine et le roi de France Louis VI le Gros. Tout cela étant bien entendu à vérifier, car trouvé sur un arbre Geneanet sans source.

Bref, plein de projets en cours, qui avancent en parallèle et qu'il va falloir que je gère correctement pour les mener à terme. Mon métier de chef de projet devrait me permettre de le faire, mais je n'ai pas vraiment l'habitude de l'appliquer ailleurs qu'au boulot.

Cela annonce donc plein d'articles à venir sur ce blog.


2019 sera bien une année généalogique !

2 commentaires:

  1. Faire des pauses, c'est bien aussi. Cela permet de repartir avec encore plus d'énergie et de nouvelles idées, sans compter les nouvelles archives en ligne. Bonne année généalogique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine de ce commentaire. Oui, je pense que cette pause m'a fait du bien.

      Supprimer